La résine adéquate répondant à n’importe quelle exigence

Avec le choix de la résine et des durcisseurs appropriés, nous prenons la première décision importante en matière de système de fibres de verre optimal. Nos critères sont le milieu en question – quelle est la résistance exigée ? – la température de service ainsi que les paramètres d’exploitation locaux. Vous trouverez des indications précises sur les résistances des différents systèmes de résines dans notre tableau des résistances.

Voici un aperçu des catégories de résines que nous utilisons le plus fréquemment :

Acide isophthalique – faible résistance aux produits chimiques

Pour l’eau de refroidissement et des applications similaires, les tuyaux et les récipients en fibres de verre en résine acide isophthalique sont l’idéal. Elles sont particulièrement économiques lorsqu’on impose de faibles exigences à la résistance aux produits chimiques. Leur résistance aux températures peut même aller jusqu’à 80 degrés Celsius.

Le principe : La réticulation de la résine et des durcisseurs s’effectue dans une solution de monomères – aussi longtemps que des monomères sont disponibles. Le passage à la forme réticulée sur le plan spatial est amorcé chimiquement par des catalyseurs (par ex. peroxydes).

Résines vinyliques – norme de résistance aux produits chimiques

Les résines vinyliques au bisphénol A tels que Derakane 411 sont les résines standard dans le secteur de la construction de tuyauteries et de la fabrication de récipients. Nous combinons ici les hautes résistances à une foule de milieu (acides, lessives alcalines, agents de blanchiment et solvants) avec une bonne aptitude au façonnage.

Chez Fiberpipe, nous utilisons des tuyaux en résine d’ester vinylique jusqu’à une température de 95 °C. Si l’on souhaite y faire passer du gaz, des températures plus élevées sont également possibles (voir aussi notre tableau des résistances).

Le principe : les ester de vinyle qui sont dissous en styrène, durcissent par copolymérisation avec les solvants en provoquant une réticulation. Cette réticulation en fin de chaîne mène à des produits antivibratile, durs et tenaces.

Novolaque - températures élevées et une résistance chimique

Les résines vinyliques Novolak, comme par exemple Derakane 470, sont conçues pour une résistance thermique et chimique maximale. Elles conviennent tout particulièrement pour une utilisation en contact avec des solvants, des acides et des substances oxydantes – comme par ex. le gaz chloré.

En raison de son excellente ténacité à hautes températures jusqu’à 170 °C, elles se sont aussi particulièrement distinguées dans les applications de gaz de fumée.

Le principe: L’ester de vinyle Novolak, dissous en styrène, durcit également par copolymérisation avec les solvants en provoquant une réticulation.

Résines époxydes – avec une résistance maximale et insensibles aux écarts thermiques

DLa transformation de notre combinaison est très exigeante, la résine et le durcisseur doivent être préchauffés par exemple à une certaine température. Nous transformons de la résine bisphénol-A-épichlorhydrine-époxyde avec ceci dit un durcissement avec une amine aromatique.

Avec précisément cette combinaison nous obtenons la meilleure résistance à une multitude d’acides, de lessives alcalines, de solvants ou d’huiles et de produits pétroliers. Grâce au degré élevé de réticulation et au réseau moléculaire très dense, nos tuyaux et récipients en résine époxyde peuvent être utilisés par ailleurs à des températures nettement plus élevées, même avec des milieux liquides.

Jusqu’à 130 °C sont possibles. (Vous trouverez d’autres détails à ce propos dans le tableau des résistances.)

Le principe: Les réactifs sont intégrés par une réaction de polyaddition dans le réseau moléculaire. Contrairement aux résines polyester ou vinyliques, nous veillons ici à respecter scrupuleusement l’équivalent stœchiométrique. Nous obtenons ainsi une qualité et une résistance optimales.