Tuyaux et pièces façonnées en fibres de verre – un investissement avantageux

Les systèmes de tuyauterie Fiberpipe sont réalisés en différents matériaux de base qui se complètent de manière optimale. Ces matériaux sont différents types de verre et de résines de réaction.

La combinaison de ces matériaux de base nécessite un „partage du travail“. Compte tenu de la quantité et de la nature du verre, on obtient des caractéristiques mécaniques telles que la résistance à la traction, la résistance à la pression et le module d’élasticité. D’après la résine choisie, on obtient la résistance chimique et le comportement thermique du composite. Puisqu’il n’y a pas d’autre matériau sur lequel il soit aussi simple de tronçonner des tuyaux ou d’ajouter un raccord supplémentaire, les systèmes de tuyauterie Fiberpipe posent de nouveaux standards dans le domaine des coûts de montage. Le montage simple et économique des systèmes de tuyauteries Fiberpipe veille à ce que votre intérêt soit suscité non seulement par le prix du tuyau mais aussi par le coût d’investissement total.

Procédé de fabrication

On peut considérer qu’un autre paramètre important est le procédé de fabrication. Fondamentalement, il existe deux possibilités différentes pour fabriquer des tuyaux en verre et en résine.

Procédure de centrifugation

Le tuyau centrifugé constitue l’optimum en matière de résistance chimique et de résistance au frottement.

Pour fabriquer des tuyaux centrifugés, on réalise sur le périmètre et la longueur du moule des découpures dans différents types de tissus de verre et de mats de fibres de verre. Ces découpures sont insérées dans un moule qu’on soumet à une rotation (CENTRIFUGATION). Ensuite on injecte de l’intérieur de la résine.

Ce processus apporte les avantages suivants :

  • la plus haute résistance à la température, en raison d’une imprégnation optimale des fibres de verre avec la résine.
  • la plus haute résistance chimique, car seule une résine stable pénètre dans la couche de protection chimique.
  • de faibles pertes d’écoulement, car les parois intérieure et extérieure sont „parfaitement“ lisses.

Procédure d’enroulement

Etant donné qu’au-delà d’une largeur nominale de DN 350, une fabrication de tuyaux centrifugés n’est pas intéressante sur le plan économique, on a perfectionné en tant que méthode de fabrication alternative ce qu’on désigne par l’enroulement.

Les tuyaux enroulés sont fabriqués en amenant de longs filaments sans fin (« roving ») par-dessus un large peigne en direction d’un moule. Là, soit le moule soit les filaments sont imprégnés de résine et appliqués sur le moule (enroulement). Cette technique peut être perfectionnée en variant l’angle d’enroulement pour l’adapter aux exigences (par exemple avec une pression intérieure, angle d’enroulement de 54 degrés par rapport à l’axe du tuyau). Même dans cette méthode de fabrication, on s’efforce d’atteindre à l’intérieur du tuyau la proportion la plus élevée possible de résine. A cette fin, au début de la fabrication du tuyau, on intègre une toison ou un mat en tant que support pour la résine.

  • les épaisseurs de paroi les plus faibles, en raison de l’orientation optimale des fibres vers la sollicitation envisagée.
  • haute résistance chimique, en raison de l’épaisseur variable du revêtement protecteur chimique.
  • une alternative économique à d’autres matériaux, comme par ex. l’acier caoutchouté.

Structure de paroi de tuyaux enroulés Fiberpipe en résine époxyde ou vinylester.

La résine adéquate répondant à n’importe quelle exigence

Avec le choix de la résine et des durcisseurs appropriés, nous prenons la première décision importante en matière de système de fibres de verre optimal. Nos critères sont le milieu en question – quelle est la résistance exigée ? – la température de service ainsi que les paramètres d’exploitation locaux. Vous trouverez des indications précises sur les résistances des différents systèmes de résines dans notre tableau des résistances.

Voici un aperçu des catégories de résines que nous utilisons le plus fréquemment :

Acide isophthalique – faible résistance aux produits chimiques

Pour l’eau de refroidissement et des applications similaires, les tuyaux et les récipients en fibres de verre en résine acide isophthalique sont l’idéal. Elles sont particulièrement économiques lorsqu’on impose de faibles exigences à la résistance aux produits chimiques. Leur résistance aux températures peut même aller jusqu’à 80 degrés Celsius.

Le principe : La réticulation de la résine et des durcisseurs s’effectue dans une solution de monomères – aussi longtemps que des monomères sont disponibles. Le passage à la forme réticulée sur le plan spatial est amorcé chimiquement par des catalyseurs (par ex. peroxydes).

Résines vinyliques – norme de résistance aux produits chimiques

Les résines vinyliques au bisphénol A tels que Derakane 411 sont les résines standard dans le secteur de la construction de tuyauteries et de la fabrication de récipients. Nous combinons ici les hautes résistances à une foule de milieu (acides, lessives alcalines, agents de blanchiment et solvants) avec une bonne aptitude au façonnage.

Chez Fiberpipe, nous utilisons des tuyaux en résine d’ester vinylique jusqu’à une température de 95 °C. Si l’on souhaite y faire passer du gaz, des températures plus élevées sont également possibles (voir aussi notre tableau des résistances).

Le principe : les ester de vinyle qui sont dissous en styrène, durcissent par copolymérisation avec les solvants en provoquant une réticulation. Cette réticulation en fin de chaîne mène à des produits antivibratile, durs et tenaces.

Novolaque - températures élevées et une résistance chimique

Les résines vinyliques Novolak, comme par exemple Derakane 470, sont conçues pour une résistance thermique et chimique maximale. Elles conviennent tout particulièrement pour une utilisation en contact avec des solvants, des acides et des substances oxydantes – comme par ex. le gaz chloré.

En raison de son excellente ténacité à hautes températures jusqu’à 170 °C, elles se sont aussi particulièrement distinguées dans les applications de gaz de fumée.

Le principe: L’ester de vinyle Novolak, dissous en styrène, durcit également par copolymérisation avec les solvants en provoquant une réticulation.

Résines époxydes – avec une résistance maximale et insensibles aux écarts thermiques

DLa transformation de notre combinaison est très exigeante, la résine et le durcisseur doivent être préchauffés par exemple à une certaine température. Nous transformons de la résine bisphénol-A-épichlorhydrine-époxyde avec ceci dit un durcissement avec une amine aromatique.

Avec précisément cette combinaison nous obtenons la meilleure résistance à une multitude d’acides, de lessives alcalines, de solvants ou d’huiles et de produits pétroliers. Grâce au degré élevé de réticulation et au réseau moléculaire très dense, nos tuyaux et récipients en résine époxyde peuvent être utilisés par ailleurs à des températures nettement plus élevées, même avec des milieux liquides.

Jusqu’à 130 °C sont possibles. (Vous trouverez d’autres détails à ce propos dans le tableau des résistances.)

Le principe: Les réactifs sont intégrés par une réaction de polyaddition dans le réseau moléculaire. Contrairement aux résines polyester ou vinyliques, nous veillons ici à respecter scrupuleusement l’équivalent stœchiométrique. Nous obtenons ainsi une qualité et une résistance optimales.

Modes de connexion

A quoi servent les meilleurs tuyaux et pièces façonnées quand on ne peut pas les assemblés, ou seulement à un coût très élevé?

Fondamentalement, pour le traitement des tuyaux Fiberpipe, presque tous les types d’assemblage usuels sont possibles. Les plus courants sont le COLLAGE, la STRATIFICATION, l’EMBROCHAGE et la fabrication d’assemblages à brides.

Assemblage par collage

La technique de collage est la solution la plus répandue pour réaliser une tuyauterie avec des tuyaux et des pièces façonnées. A cette fin, les tuyaux sont tronçonnés, les surfaces de collage sont rendues rugueuses, la colle est appliquée, les tuyaux sont glissés dans le manchon, fixés et ensuite recuits.

Au cours des 20 dernières années, ce type de montage rapide et peu coûteux a fait ses preuves dans le monde entier et reste assuré à ce jour.

Assemblage par stratifiés

L’assemblage par stratifiés est la méthode classique pour relier ensemble des pièces en fibre de verre. Le déroulement du travail sera familier à tous ceux qui ont réparé un jour leur voiture, leur bateau, leur planche de surf ou un objet similaire avec de la fibre de verre. Même ici, la surface est meulée et ensuite, selon les prescriptions, on pose dessus des mats de fibres de verre et des tissus saturés de résine. Dès que l’épaisseur de paroi visée est atteinte, on laisse le stratifié sécher, recuire et la liaison peut être immédiatement chargé.

Assemblage par emboîtement

L’assemblage par emboîtement convient tout particulièrement pour des trajets plus longs. Dans ce mode d’assemblage, une rainure pour la tige de verrouillage et un à deux joints toriques sont prévus dans la zone du manchon des tuyaux. Le déroulement du travail se présente de la manière suivante: les tuyaux sont poussés les uns contre les autres et ensuite, la tige de verrouillage échauffée est poussée dans la rainure correspondante. Dans ce type de pose également, les pièces façonnées sont reliées au tuyau par collage.

Assemblage à brides

Tous les assemblages à brides courants sont également réalisables avec les systèmes de tuyauteries Fiberpipe.

Bride fixe, DIN, ISO, collerette et bride tournante en fibres de verre, en acier galvanisé, revêtue de PP ou bride spéciale… tout est possible.

Assemblages spéciaux

Les systèmes de tuyauterie Fiberpipe se caractérisent par une grande polyvalence dans la nature de l’assemblage.

Straub, Mewa, Gruvlock ou n’importe quelle autre méthode, mettez-nous à l’épreuve.

Tuyaux en fibres de verre

Vous trouverez ici toutes les informations sur les systèmes de tuyaux en fibres de verre, pièces moulées en fibres de verre et récipients en fibres de verre. Y compris des informations sur le façonnage des tuyaux en fibres de verre et sur la résistance de tuyaux en fibres de verre.